2. Formation professionelle

Partager sur des réseaux sociaux

Partager le lien

Utiliser un lien permanent pour partager dans les medias sociaux

Partager avec un ami

3. 3 Figure 2 : intitulé des diplômes de l'enseignemen t secondaire classé selon « l'orientation agricole ou horticole" ou pas. Figure 3 : intitulé des diplômes de l'enseignement supérieur universitaire ou non universitaire classé selon « l'orientation agricole ou horticole" ou pas C. Pour certaines réglementations Dans le cadre de certaines réglementations (bail à ferme, permis d’urbanisme, ...), des titres ou diplômes doivent être présentés ou doivent accompagner les dossiers de demande.

1. 1 Il n’y a pas d’accès à la profession pour être agriculteur. Autrement dit, la qualification professionnelle n’est pas une obligation légale. Cependant, la formation professionnelle est indispensable : A. Pour se préparer aux métiers dans le secteur agricole En plus de l’éventuelle expérience transmise de génération en génération, la qualification professionnelle apporte de nombreuses compétences pour s’adapter à l’évolution continue du secteur. L'agriculteur de demain devra également être capable de répondre aux attentes sociétales de plus en plus exigeantes. La gestion des paysages, la protection de l'environnement, la lutte contre le changement climatique sont autant d'enjeux dont les agriculteurs sont des acteurs incontournables, tout en gardant à l’esprit qu’ils doivent avant tou t créer une activité économique durable et rémunératrice. Cela nécessite pour les agriculteurs d'avoir une formation de base solide mais également de se tenir régulièrement informé s , via la formation continue, des évolutions rapides qui caractérisent le s ecteur agricole. B. Pour bénéficier des aides publiques L’octroi d e la majorité des aides du premier pilier et deuxième pilier de la Politique Agricole Commune se fait sous certaines conditions préalables liées notamment à la qualification professionnelle. Q uelles sont ce s aides qui nécessitent une qualification professionnelle ? . Premier Pilier : Accès Réserve Droit au Paiement de Base Droit au Paiement Jeune ○ Majoration des références pour le soutien couplé pour les jeunes agriculteurs Deuxième Pilier : Aides ponctuelles : ▪ ADISA (Aide à l’installation, Aides aux investissements) Aides non - ponctuelles : ▪ Méthodes Agro - Environnementales et Climatiques (MAEC) La formation professionnelle Fiche t echnique I nstallation De quelle formation disposez - vous ? Y - a - t - il des diplômes requis pour s’installer en agriculture ? N° 2

2. 2 En terme s de qualification professionnelle, c ertains diplômes donnent directement accès à ces aides. D’autres exigent le suivi de formations complémentaires que sont les cours A et B. Une expérience pratique reconnue peut également être exigée en complément des cours A et B. La durée de celle - ci variera entre 2 ans et 5 ans en fonction du dernier dip lôme. Néanmoins, u ne dispense de cette expérience peut également être sollicitée via un passage devant le Comité d’installation (CI) et ce, en introduisant un formulaire d e pré demande d’aide (modèle Pr). Figure 1 : Qualification professionnelle suffisante pour bénéficier des aides à l'installation et à l'investissement de l'AGW et AM du 10 septembre 2015 relatif aux aides ADISA (CESS= Certificat secondaire supérieur ; TT= Te chnique de transition ; CQ6 = certificat de qualification) Le tableau précédent synthétise les conditions à remplir , en fonction du diplôme du demandeur, pour l’accès aux aides ADISA ainsi qu’au paiement jeune et à la réserve DPB . A noter que pour les me sures agro - environnementales et climatiques, il peut suf f ire d’être titulaire d’un numéro d’agriculteur depuis au moins 3 ans. Cependant, parmi ces catégories de diplômes, toutes les finalités ne donnent pas directement accès aux aides et ex igent également le suivi des cours A et B. Dans les figures suivantes (Figures 2 et 3), nous retrouvons les finalités reconnues et non reconnues pour les aides. Les orientations reconnues se tradui sent par les appellations « orientation agronomique » ou « orie ntation agricole ou horticole ». Ces orientations sont traduites selon l’enseignement de type secon daire ou supérieur et par catégorie de diplôme. Ces listings ont été validés par le cabinet du ministre en charge de l’agriculture et fait office d'instruction ministérielle.

4. 4 Formation Post scolaire de la FJA La Fédération des Jeunes Agriculteurs (FJA) , via son centre de formation professionnelle reconnu par la Région Wallonne (DGO6 - Direction de la formation professionnelle) , organise trois types de cours : A, B et C. La réussite des cours A et B est la base min imale reconnu e par la législatio n pour l’octroi des aides (ADISA et aides du 1 er pilier) . Les formations de la FJA s’adressent aux agriculteurs, futurs agriculteurs, aidants, conjoints - aidants, ouvriers agricoles et demandeurs d’emploi ainsi qu’à toute personne souhaitant se réorienter professionnellement vers l’agriculture. Les formations de base sont accessibles uniquem ent à partir de 18 ans. Certain s cours C nécessitent un diplôme en prérequis. La d emande d’inscription se fait en ligne sur le site internet http://www.fja.be/page/formation - infos - pratiques . Fédé ration des Jeunes Agriculteurs, Centre et Formation asbl Chaussée de Namur, 47 à 5030 Gembloux FAVEREAUX Mélanie +32 (0)81/627.424 melanie.favereaux @ fja.be • Le cours A est une remise à niveau des connaissances agricoles pour les personnes qui n'ont pas acquis de connaissances suffisantes via une filière scolaire agricole ou agronomique . Ces cours abordent de façon générale les principes fondamentaux de l’agronomie . Ces cours constituent une voie d’accès au cours de « type B » : Gestion et économie agricole . Cours A « Technique agricole » ( 90 h) • Ces cours sont axés sur les connaissances de gestion et d'économie agricole nécessaires au bon fonctionnement d'une exploitation . L'objectif est de mettre dans les mains du jeune exploitant tous les outils qui lui permettront de faire de son installation une réussite . Cours B « Gestion et économie agricole » ( 100 h) • Les cours C offrent la possibilité de se spécialiser dans un domaine particulier avant son installation ou tout au long de son activité professionnelle . • Exemple de formations : insémination articielle bovine, élevage ovin, maraichage biologique, permis G, autonomie alimentaire, agriculture de conservation, etc . Cours C « Spécialisation » Public cible Inscription Contact

Vues

  • 176 Total des vues
  • 144 Vues du Site web
  • 32 Vues incluses

Actions

  • 0 Partages sociaux
  • 0 Aime
  • 0 N'aime pas
  • 0 Commentaires

Partagez le comptage

  • 0 Facebook
  • 0 Twitter
  • 0 LinkedIn
  • 0 Google+

Intégrations 1

  • 1 proxy.fja.be