38. Autres moyens de financement - Les moyens de financement SOWALFIN

Canal public / CAP

Partager sur des réseaux sociaux

Partager le lien

Utiliser un lien permanent pour partager dans les medias sociaux

Partager avec un ami

S'il vous plaît S'identifier envoyer ceci document par courriel!

Intégrer à votre site internet.

Sélectionnez une page pour commencer

Postez les commentaires avec des adresses email (confirmation de l'email est nécessaire afin de publier le commentaire sur le site internet) ou veuillez S'identifier poster un commentaire

1. Pour se diversifier en transformant et/ou en commercialisant les produits agricoles, il est possible de solliciter les aides ADISA à l’investissement ou de créer une coopérative de type SCTC et de solliciter les aides ADISA qui y sont relatives. Le porte ur de projet non agriculteur pourra solliciter d’autres moyens de financement que les aides ADISA pour sa PME à savoir : • Les aides à l’investissement classique pour les PME ; • Le concours du FEADER complémentaire aux aides à l’investissement classique ; • Les moyens de financement SOWALFIN . Les outil s de financement SOWALFIN Les moyens de financement SOWALFIN F iche t echnique I nstallation N° 3 8 La Société Wallonne de Financement et de Garantie des Petites et Moyennes Entreprises ( SOWALFIN ) est une société anonyme d'intérêt public mise en place par le Gouvernement wallon en 2002. Elle a pour mission de faciliter l'accès au financement pour les entreprises en coordonnant les outils financiers de la Wallonie en faveur des PME. Plus d’information sur la SOWALFIN

5. Le particulier peut lui investir jusqu’à 125.000 € et bénéficier en plus du taux d’intérêt d’un crédit d’impôt de 4% les 4 premières années et 2,5% les années suivantes. Ce produit peut également être sollicité dans le cadre de la production primaire 7. Invests Les I nvest sont des filiales de la S OWALFIN qui permettent de finance r des PME pour un montant de maximum 2 .500.000 €. Ils peuvent intervenir en capital, prêts de tous types et prêts court terme. Plus d’information sur le Prêt coup de pouce Selon la Recommandation de la Commission du 6 mai 2003 concernant la définition des micros, petites et moyennes entreprises : • Microentreprise : elle emploie moins de 10 personnes et son chiffre d’affaires annuel (montant d’argent perçu à une période donnée) ou son bilan (état des actifs et des passifs de la société) n'excède pas 2 millions d’euros ; • Petite entreprise : elle emploie moins de 50 personnes et son chiffre d’affaires ou son bilan n'excède pas 10 millions d’euros ; • Moyenne entreprise : elle emploie moins de 250 travailleurs son chiffre d'affaires annuel n'excède pas 50 millions d’euros ou son total du bilan annuel n'excède pas 43 mill ions d’euros. Pour calculer les effectifs et les montants financiers, on prend en considération le type de relations que les PME concernées entretiennent avec d'autres entreprises en termes de participation au capital et de droit de vote. Les secteurs d’a ctivités non - admis concernent principalement les productions du secteur primaire comme les productions agricoles , les extractions (minerais, houilles, ...) ou les productions énergétiques (électricité, gaz, ...). Les secteurs concernant les productions agricoles comprenant les codes NACE - BEL 01.1 à 01.5 (cf. Fiche BCE et Codes Nacebel) sont exclus sauf si les investisse ments portent sur des domaines d’activités relatifs à la transformation et la commercialisation de produits agricoles et n’ayant pas accès aux aides régionales à l’agriculture ! Plus d’information sur les Invests

2. La SOWALFIN propose plusieurs produits de financement qui pourront être combinés en fonction du besoin global de la PME . Pour pouvoir bénéficier de ces outils, l’entreprise doit : • Être une PME ; • A voir un siège d’exploitation en Wallonie ; • Exercer une activit é reprise dans un des secteurs d'activités admis ; • Ne pas être en difficulté financière . Les différents outils proposés par l a S OWALFIN sont : • Socamut • Ricochet • Le produit de garantie • Cofinancement SOWALFIN • Easy’Green • Prêt coup de pouce • Invests Une PME est une entreprise (indépendant ou société) qui répond à la définition de micros, petites et moyennes entreprises. Selon la Recommandation de la Commission du 6 mai 2003 concernant la définition des micros, petites et moyennes entreprises : • Microentreprise : elle emploie moins de 10 personnes et son chiffre d’affaires annuel (montant d’argent perçu à une période donnée) ou son bilan (état des actif s et des passifs de la société) n'excède pas 2 millions d’euros ; • Petite entreprise : elle emploie moins de 50 personnes et son chiffre d’affaires ou son bilan n'excède pas 10 millions d’euros ; • Moyenne entreprise : elle emploie moins de 250 travailleurs s on chiffre d'affaires annuel n'excède pas 50 millions d’euros ou son total du bilan annuel n'excède pas 43 millions d’euros. Pour calculer les effectifs et les montants financiers, on prend en considération le type de relations que les PME concernées entretiennent avec d'autres entreprises en termes de participation au capital et de droit de vote. Les secteurs d’activités non - admis concernent principalement les productions du secteur primaire comme les productions agricoles , les extractions (minerais, houilles, ...) ou les productions énergétiques (électricité, gaz, ...). Les secteurs concernant les productions agricoles comprenant les codes NACE - BEL 01.1 à 01.5 (cf. Fiche BCE et Codes Nacebel) sont exclus sauf si les investissements portent sur des domaines d’activités relatifs à la transformation et la commercialisation de produits agricoles et n’ayant pas accès aux aides régionales à l’agriculture .

4. 4. Cofinancement SOWALFIN Il s’agit d’un complément à un crédit bancaire ou un l easing correspondant à un prêt subordonné de minimum 25 .000 € et de maximum 500 .000 € et représentant au maximum 40% du besoin total de l’entreprise. Le taux est de 2% inférieur à celui de la banque avec un minimum de 1,25 % ou 1,75% en fonction du type de besoin. Ce prêt permet de financer : • Des i nvestissements ; • Un b esoin en fonds de roulement ; • La r eprise d’une entreprise La durée est de maximum 1 5 ans. 5. Easy’Green Ce produit est destiné à financer les projets permettant la réduction de l’empreinte carbone de l’entreprise, pour les projets suivants : • Production d’énergie renouvelable ; • Efficacité énergétique (du process ou du bâtiment) ; • L’achat ou le remplacement d’installations de froid (chambres froides, camions frigo, comptoir de vente, climatisation, refroidisseur pour le lait...) ; • Eco - innovation ; • Economie circulaire Ce produit correspond à de s prêts subordonnés jusqu’à 100% du besoin total pour un maximum de 1.000.000 € par projet et de 3 .000.000 € par PME. La durée du prêt est de maximum 10 ans . Ce produit peut également être sollicité dans le cadre de la production primaire 6. Le prêt coup de pouce Ce produit qui n’est pas un produit du groupe S OWALFIN mais il est géré par celui - ci . Il permet à des particuliers d’investir dans un projet d’une PME et de bénéficier d’un avantage fiscal. Chaque PME peut faire appel à maximum 250 .000 € pour une durée de 10 ans. Chaque année, e lle ne rembourse que les intérêts ; le capital étant remboursé e n une fois à la fin de la durée du prêt. Le taux d’intérêt varie entre 0,88% et 1,75%. Plus d’information sur le Cofinancement SOWALFIN Selon la Recommandation de la Commission du 6 mai 2003 concernant la définition des micros, petites et moyennes entreprises : • Microentreprise : elle emploie moins de 10 personnes et son chiffre d’affaires annuel (montant d’argent perçu à une période donnée) ou son bilan (état des actifs et des passifs de la société) n'excède pas 2 millions d’euros ; • Petite entreprise : elle em ploie moins de 50 personnes et son chiffre d’affaires ou son bilan n'excède pas 10 millions d’euros ; • Moyenne entreprise : elle emploie moins de 250 travailleurs son chiffre d'affaires annuel n'excède pas 50 millions d’euros ou son total du bilan annuel n' excède pas 43 millions d’euros. Pour calculer les effectifs et les montants financiers, on prend en considération le type de relations que les PME concernées entretiennent avec d'autres entreprises en termes de participation au capital et de droit de vote. Les secteurs d’activités non - admis concernent principalement les productions du secteur primaire comme les productions agricoles , les extractions (minerais, houilles, ...) ou les productions énergétiques (électricité, gaz, ...). Les secteurs concernant les productions agricoles comprenant les codes NACE - BEL 01.1 à 01.5 (cf. Fiche BCE et Codes Nacebel) sont exclus sauf si les investissements portent sur des domaines d’activités relatifs à la transformation et la commercialisation de produits agricoles et n’ayant pas accès aux aides régionales à l’agriculture Plus d’information sur Easy’Green Selon la Recommandation de la Commission du 6 mai 2003 concern ant la définition des micros, petites et moyennes entreprises : • Microentreprise : elle emploie moins de 10 personnes et son chiffre d’affaires annuel (montant d’argent perçu à une période donnée) ou son bilan (état des actifs et des passifs de la société) n'excède pas 2 millions d’euros ; • Petite entreprise : elle emploie moins de 50 personnes et son chiffre d’affaires ou son bilan n'excède pas 10 millions d’euros ; • Moyenne entreprise : elle emploie moins de 250 travailleurs son chiffre d'affaires annuel n'excède pas 50 millions d’euros ou son total du bilan annuel n'excède pas 43 millions d’euros. Pour calculer les effectifs et les montants financiers, on prend en considération le type de relations que les PME concernées entretiennent avec d'autres entreprises en termes de participation au capital et de droi t de vote. Les secteurs d’activités non - admis concernent principalement les productions du secteur primaire comme les productions agricoles , les extractions (minerais, houilles, ...) ou les productions énergétiques (électricité, gaz, ...). Les secteurs concer nant les productions agricoles comprenant les codes NACE - BEL 01.1 à 01.5 (cf. Fiche BCE et Codes Nacebel) sont exclus sauf si les investissements portent sur des domaines d’activités relatifs à la transformation et la commercialisation de produits !

3. 1. Socamut Ce produit est uniquement accessible aux petites entreprises . Elles peuvent le solliciter pou r les besoins jusqu’à 75 .000 € pour d es projets de : • Investissements • Besoin en fonds de roulement • Reprise d’une entreprise I l permet à l’entreprise de solliciter auprès de sa banque un prêt jusqu’à 50 .000 € garant i à 75% par la Sowalfin . Pour les 25.000€ restant, la Sowalfin accorde automatiquement un prêt subordonné à un taux de 2% inférieur à celui de la banque avec un minimum de 1,25%. T oute la relation avec le client est effectuée par la banque avec l’a cceptation automatique de la Sowalfin . 2. Ricochet Ce produit est uniquement accessible aux petites entreprises. Elles peuvent le solliciter pour les besoins jusqu’à 4 5.000€ pour faire face aux conséquences du Covid et aux problèmes de trésorerie. I l permet à l’entreprise de solliciter auprès de sa banque un prêt jusqu’à 30.000 € garanti à 75% par la Sowalfin . Pour le s 15.000€ restant, la Sowalfin accorde automatiquement un prêt subordonné à un taux de 0 %. T oute la relation avec le client est effectuée par la banque avec l’a cceptation automatique de la Sowalfin . 3. Le produit de garantie Il s’agit d’une garantie de maximum 75% sur des crédits bancaires de maximum 1,5M€ destinés à financer : • Des i nvestissements ; • Un b esoin en fonds de roulement ; • La r eprise d’une entreprise ; • La g arantie de bonne fin d’une opération . La durée de la garantie est de maximum 10 ans . Plus d’information sur SOCAMUT Selon la Recommandation de la Commission du 6 mai 2003 concernant la définition des micros, petites et moyennes entreprises : • Microentreprise : elle emploie moins de 10 personnes et son chiffre d’affaires annuel (montant d’argent perçu à une période donnée) ou son bilan (état des actifs et des passifs de la société) n'excède pas 2 millions d’euros ; • Petite entreprise : elle emploie moins de 50 personnes et son chiffre d’affaires ou son bilan n'excède pas 10 millions d’euros ; • Moyenne entreprise : elle emploie moins de 250 travailleurs son chiffre d'affaires annuel n'excède pas 50 millions d’euros ou son total du bilan annuel n'excède pas 43 mill ions d’euros. Pour calculer les effectifs et les montants financiers, on prend en considération le type de relations que les PME concernées entretiennent avec d'autres entreprises en termes de participation au capital et de droit de vote. Les secteurs d’activités non - admis concernent principalement les productions du secteur primaire comme les productions agricoles , les extractions (minerais, houilles, ...) ou les productions énergétiques (électricité, gaz, ...). Les secteurs concernant les product ions agricoles comprenant les codes NACE - BEL 01.1 à 01.5 (cf. Fiche BCE et Codes Nacebel) sont exclus sauf si les investissements portent sur des domaines d’activités relatifs à la transformation et la commercialisation de produits agricoles et n’ayant pas accès aux aides régionales à l’agriculture Plus d’information sur Ricochet Selon la Recommandation de la Commission du 6 mai 2003 concernant la définition des micros, petites et moyennes entreprises : • Microentreprise : elle emploie moins de 10 personnes et son chiffre d’affaires annuel (montant d’argent perçu à une période donnée) ou son bilan (état des actifs et des passifs de la société) n'excède pas 2 millions d’euros ; • Petite entreprise : elle emploie moins de 50 personnes et son chiffre d’affaires ou son bilan n'excède pas 10 millions d’euros ; • Moyenne entreprise : elle emploie moins de 250 travailleurs son chiffre d'affaires annuel n'excède pas 50 millions d’euros ou son total du bilan annuel n'excède pas 43 millions d’euros. Pour calculer les effectifs et les montants financiers, on prend en considération le type de relations que les PME concernées entretiennent avec d'autres entreprises en termes de participation au capital et de droi t de vote. Les secteurs d’activités non - admis concernent principalement les productions du secteur primaire comme les productions agricoles , les extractions (minerais, houilles, ...) ou les productions énergétiques (électricité, gaz, ...). Les secteurs concernant les productions agricoles comprenant les codes NACE - BEL 01.1 à 01.5 (cf. Fiche BCE et Codes Nacebel) sont exclus sauf si les investisse ments portent sur des domaines d’activités relatifs à la transformation et la commercialisation de produits agricoles et n’ayant pas accès aux aides régionales à l’agriculture Plus d’information sur le produit de garantie Selon la Recommandation de la Commission du 6 mai 2003 concernant la définition des micros, petites et moyennes entreprises : • Microentreprise : elle emploie moins de 10 personnes et son chiffre d’affaires annuel (montant d’argent perçu à une période donnée) ou son bilan (état des actifs et des passifs de la société) n'excède pas 2 millions d’euros ; • Petite entreprise : elle emplo ie moins de 50 personnes et son chiffre d’affaires ou son bilan n'excède pas 10 millions d’euros ; • Moyenne entreprise : elle emploie moins de 250 travailleurs son chiffre d'affaires annuel n'excède pas 50 millions d’euros ou son total du bilan annuel n'exc ède pas 43 millions d’euros.

Vues

  • 72 Total des vues
  • 61 Vues du Site web
  • 11 Vues incluses

Actions

  • 0 Partages sociaux
  • 0 Aime
  • 0 N'aime pas
  • 0 Commentaires

Partagez le comptage

  • 0 Facebook
  • 0 Twitter
  • 0 LinkedIn
  • 0 Google+

Intégrations 2

  • 2 fja.be
  • 2 proxy.fja.be