edjdecembre2016

Canal public / L'Echo des Jeunes

Décembre 2016

Partager sur des réseaux sociaux

Partager le lien

Utiliser un lien permanent pour partager dans les medias sociaux

Partager avec un ami

S'il vous plaît S'identifier envoyer ceci document par courriel!

Intégrer à votre site internet.

Sélectionnez une page pour commencer

Postez les commentaires avec des adresses email (confirmation de l'email est nécessaire afin de publier le commentaire sur le site internet) ou veuillez S'identifier poster un commentaire

1. N° 155 15 décembre 2016 Journal officiel de la Fédération des Jeunes Agriculteurs Fédération des Jeunes Agriculteurs - Chaussée de Namur, 47 - 5030 Gembloux Tél. 081/60.00.60 - Fax 081/60.05.27 - E-mail: fja@fwa.be - Site: www.fja.be 01 15 décembre 2016 Edit o 2017, année charnière pour les jeunes agriculteurs Guillaume Van Binst - Secrétaire général L’année se clôture sur un sentiment de morosité pour les jeunes agriculteurs. 2016 n’a pas été un bon cru, aucune spéculation n’est épargnée, convenons-en. Pourtant, il convient de garder espoir et de continuer à se mobiliser pour relever les nombreux défis qui nous attendent en 2017. Prochaine réforme de la PAC: mise en place d’un groupe de travail Les discussions sur la prochaine réforme de la PAC sont déjà en cours et s’accéléreront en 2017. La FJA a d’ail- leurs mis en place un GT dédié à cette thématique qui a une incidence di- recte sur le quotidien des agriculteurs et donc aussi pour les (futurs) jeunes agriculteurs. A la FJA, nous plaidons en faveur d’une réforme ambitieuse au sein de laquelle il conviendra particulière- ment de faire preuve d’innovation afin de mettre en place des mesures à la hauteur des enjeux. Plusieurs points seront déterminants pour l’avenir des jeunes agriculteurs. Au niveau de la dé- finition de l’agriculteur actif d’abord. Pour la FJA, un agriculteur, pour pouvoir bénéficier des aides PAC, doit assurer la gestion effective de son exploitation et vendre le fruit de sa production. Au- delà de cela, nous estimons que les bé- néficiaires d’une pension de retraite ne peuvent pas recevoir en même temps leur retraite et les paiements directs de la PAC. Nous pensons aussi qu’un niveau minimum de formation et d’expérience doit être nécessaire pour être considéré comme agriculteur actif. Nous nous réjouissons qu’un consen- sus allant dans ce sens ait pu être trou- vé avec nos homologues européens au niveau du CEJA. Nous continuons à travailler pour qu’il en soit de même en ce qui concerne l’établissement de nouveaux outils de gestion des risques incluant la possibilité de mise en place d’aides contra-cycliques. Pour la FJA, les droits à paiements directs constituent le principal instrument de stabilisation du revenu de la PAC actuelle. Nous esti- mons, comme d’autres organisations membres du CEJA, qu’il est primordial de moderniser/renouveler cet important outil. Le système de droits à paiements (DP) découplés de la production ne constitue plus la réponse appropriée aux fluctuations des marchés et aux baisses prolongées et répé- tées des prix que nous connaissons depuis plusieurs années. Ce système engendre éga- lement une capitalisation du montant des DP dans le prix de la terre, ce qui contribue notamment à l’accroissement de la pression foncière. Cela conduit également au main- tien d’agriculteurs en activité bien au-delà de l’âge légal de leur pension. Pour ces raisons, la FJA continuera à plaider, avec d’autres orga- nisations de jeunes agriculteurs européens membres du CEJA, pour la mise en place de nouveaux mécanismes d’attributions des aides plus indépendants des hectares éli- gibles et plus flexibles pour faire face aux va- riations et aux baisses des cours des matières premières agricoles. ADISA, évolution lente Concernant ADISA, nous avons enfin eu le sentiment ces dernières semaines que les choses évoluaient positivement notam- ment par l’engagement de personnel pour le traitement des dossiers. Mais à ce stade, et d’après les dernières informations dont nous disposons, nous sommes toujours dans une situation où chaque jour qui passe voit plus de dossiers introduits que de dossiers traités... L’effort devra donc nécessairement se pour- suivre voire s’accentuer en 2017. Nous sommes satisfaits que l’adminis- tration ait confirmé sa volonté de traiter en urgence les dossiers d’installation des trimestres 2 et 3 « 2016 » d’ici la fin de cette année. Cela est particulièrement important pour que les jeunes agriculteurs qui n’auront pas suffisamment de points pour être sélec- tionnés puissent ré-introduire leur dossier le plus rapidement possible en respectant les délais de rigueur. Nous serons particuliè- rement attentifs à ces situations et nous ne pourrons accepter que les retards pris dans ces dossiers pénalisent ces jeunes agricul- teurs. Formation, vers toujours plus de complexité Un second levier faisant partie également du deuxième pilier de la PAC est celui de la formation. L’amélioration des revenus et la multifonctionnalité du métier d’agriculteur requièrent une formation de base solide. L’évolution rapide de la profession nécessite une formation continue qualitative. Il est dans l’ADN de la FJA de proposer des formations innovantes et répondant aux be- soins du public agricole. Or la mise en place de celles-ci relève d’un véritable parcours du combattant. Les procédures administratives sont écrasantes et en totale inadéquation avec les réalités de terrain. Certaines sont dues à des exigences européennes, nous le concédons, mais pas toutes. Pourquoi com- plexifier alors que les centres de formation ont déjà toutes les peines du monde à trouver des formateurs performants aux conditions imposées ? Cela engendre des situations où la demande pour une formation peut être ex- trêmement soutenue mais doit être annulée faute de formateur... L’appel à projet pour les formations 2017 n’est toujours pas sorti. Si aucune solution n’est avancée d’ici le 31 décembre, près de 400 candidats à l’installation qui suivent les cours A et B à la FJA verront leur cursus s’arrêter à mi-parcours faute d’appel à projet. Nous le si- gnalons depuis plusieurs semaines sans que cela n’ait fait écho. Nous appelons donc à une prise de conscience rapide du Ministre Collin sur les effets désastreux qu’occasionnerait une telle situation. Quelques mots aussi sur la phytolicence. Les agriculteurs doivent désormais en déte- nir une pour pouvoir acheter/utiliser des produits phytosanitaires. Celle-ci a une durée limitée. Pour pouvoir la reconduire il convient de suivre un certain nombre d’activités de formation avant la fin de la période de vali- dité. Or à ce jour, les agriculteurs sont dans l’impossibilité de pouvoir suivre ces activités faute de budget permettant leur organisa- tion. Nous appelons là aussi à une réponse rapide des Ministres concernés. Volonté de renouvellement du projet CAP-Installation Le projet CAP-Installation (Conseil et Accompagnement Personnalisé pour les por- teurs de projets d’installation en agriculture) porté par la FJA et soutenu par la Wallonie est en place depuis 5 ans. Celui-ci poursuit plu- sieurs objectifs notamment celui de struc- turer la réflexion du candidat à l’installation dont le projet en est encore à ses premières ébauches. Sur les 5 années, le projet « CAP- Installation » a accompagné 250 porteurs de projets et a répondu à près de 350 questions ponctuelles ou spécifiques. Au travers de séances d’information collectives (écoles agri- coles, cours B etc.) ce sont plus de 1.000 jeunes qui ont pu être sensibilisés aux questions liées à l’installation en agriculture. A l’heure où le parcours à l’installation s’apparente à une véritable course d’obstacles, nous appe- lons de tous nos vœux le renouvellement d’un projet « CAP-Installation 2.0 ». L’animation: enjeu important pour 2017 L’animation constitue un des piliers fon- damentaux de la FJA. L’animation en milieu rural contribue ainsi à l’épanouissement des jeunes ruraux, développe leur esprit critique ou encore accroit leur prise de responsabilité. Cela au travers de rencontres, d’échanges, d’ouverture vers les autres via la mise en place de toute une série d’activités récréa- tives, culturelles, sportives, etc. . L’animation est également à la base et constitue le socle d’existence des autres axes de travail de la FJA : formation, positionnement, conseil et accompagnement. C’est pourquoi le Bureau national de la FJA a voulu mettre ce thème de l’animation au cœur de son assemble an- nuelle 2017. Celle-ci se déclinera en 2 temps : Le premier le vendredi 10 février. Les membres seront invités à s’exprimer, à donner leur avis , et leurs attentes par rapport au mouvement via des ateliers ludiques et pédagogiques. Dans un deuxième temps, le jeudi 9 mars, les résultats seront analysés et commentés par une série d’experts. Nous vous invitons d’ores et déjà à cocher ces deux dates dans votre agenda. Bail à ferme: vers la réforme... J’en terminerai par la question de l’ac cès au foncier qui comme vous le savez constitue l’un des principaux freins à l’installation. Que ce soit via la location ou via l’achat, il est ex- trêmement compliqué singulièrement pour un jeune agriculteur d’avoir accès à l’outil de production que constitue la terre agricole. La FJA a été très active en termes d’analyses et de propositions concernant ce dossier. Un résu- mé de ce travail est d’ailleurs disponible sur notre nouveau site internet. Le propos n’est pas lister l’ensemble des propositions que nous y faisons. Cela dit, nous souhaitons insister sur 2 éléments  : Concernant la réforme du bail, nous deman- dons que la sécurité d’exploitation en par- ticulier pour les Jeunes Agriculteurs soit garantie. Nous proposons un renforcement de l’attractivité des baux de longue durée. Nous appelons à l’instauration d’un nou- veau régime particulier jeune agriculteur qui allierait sécurité d’exploitation pour le jeune et attractivité pour les propriétaires notam- ment via le renforcement d’incitants fiscaux. Deuxièmement, nous insistons sur le fait qu’une réforme du bail à ferme, bien qu’elle soit nécessaire, ne suffira pas à elle seule à en- rayer la problématique du manque d’accès au foncier. La FJA demande que d’autres leviers d’action soient mis en œuvre de façon coor- donnée. Il s’agit d’une réforme ambitieuse de la PAC (notamment via un renforcement de la définition de l’agriculteur actif, nous l’avons déjà évoqué) mais aussi de l’activation des outils de politique foncière prévus par le Code wallon de l’Agriculture. Vous le constaterez 2017 sera riche en dossiers importantissimes pour les (futurs) jeunes agriculteurs. Afin de les façonner nous comptons sur vous et vos représentants pour faire entendre vos analyses, idées, pro- positions et remarques. Celles-là mêmes qui définiront notre ligne directrice et, nous l’es- pérons, contribuerons à créer des conditions favorables à votre avenir : Ensemble prenons en mains l’agriculture de demain ! Je me joins au BN et à l’équipe administrative pour vous souhai- ter de bonnes fêtes de fin d’an- nées !

2. 02 15 décembre 2016 03 15 décembre 2016 ZĞŶĨŽƌĐĞƌů͛ĂƵƚŽŶŽŵŝĞĂůŝŵĞŶƚĂŝƌĞĚĞƐŽŶĞdžƉůŽŝƚĂƚŝŽŶ ,ĞƵƌĞͲĞŶͲ&ĂŵĞŶŶĞ ϭϭƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ ĞƚƚĞ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶ ĂƐƐƵƌĠĞ ƉĂƌ ^ĠďĂƐƚŝĞŶ ƌĠŵĞƌ ĚƵ ĞŶƚƌĞ ĚĞ DŝĐŚĂŵƉƐ Ă ƌĠƉŽŶĚƵ ĂƵdž ďĞƐŽŝŶƐ Ě͛ĂŐƌŝĐƵůƚĞƵƌƐ ĞŶ ƌĞĐŚĞƌĐŚĞ ĚĞƐŽƵƚŝůƐƉŽƵƌƐ͛ĂŵĠůŝŽƌĞƌĂƵƐĞŝŶĚĞůĞƵƌĞdžƉůŽŝƚĂƚŝŽŶ͘ ŶĞĨĨĞƚ͕ƌĞŶĨŽƌĐĞƌů͛ĂƵƚŽŶŽŵŝĞĚĞƐŽŶĞdžƉůŽŝƚĂƚŝŽŶ͕Đ͛ĞƐƚĂǀĂŶƚ ƚŽƵƚ ůĂ ŵŝƐĞ ĞŶ ƈƵǀƌĞ ĚĞ ƚĞĐŚŶŝƋƵĞƐ ŵŽĚĞƌŶĞƐ ĞŶ ůĞƐ ŝŶƚĠŐƌĂŶƚ ĚĂŶƐ ůĞ ƚĞƌƌŝƚŽŝƌĞ͘ >ĞƐ ƉƌŝŶĐŝƉĂůĞƐ ƚŚĠŵĂƚŝƋƵĞƐ ĂďŽƌĚĠĞƐĠƚĂŝĞŶƚůĂŐĞƐƚŝŽŶĚĞů͛ŚĞƌďĞĞƚĚĞƐĂƵƚƌĞƐĐƵůƚƵƌĞƐ͕ůĂ ĨĞƌƚŝůŝƐĂƚŝŽŶ͕ ůĂ ŐĞƐƚŝŽŶ ĚƵ ƚƌŽƵƉĞĂƵ Ğƚ ů͛ĠǀĂůƵĂƚŝŽŶ ĚĞ ů͛ĂƵƚŽŶŽŵŝĞ ƐƵƌ ů͛ĞdžƉůŽŝƚĂƚŝŽŶ͘ >Ă ŶŽƚŝŽŶ Ě͛ŽƌŐĂŶŝƐĂƚŝŽŶ Ă ĐůƀƚƵƌĠůĞƐΘŚĞƵƌĞƐĚĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶ͘ ĞƚƚĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶĂĠƚĠƚƌğƐĞŶƌŝĐŚŝƐƐĂŶƚĞ͗ůĞƐĠĐŚĂŶŐĞƐĚĞƉŽŝŶƚ ĚĞǀƵĞĞƚĚĞƉƌĂƚŝƋƵĞƐĞŶƚƌĞĂŐƌŝĐƵůƚĞƵƌƐ͕ƚŽƵũŽƵƌƐĞŶƌĠĨůĞdžŝŽŶ ƉĂƌ ƌĂƉƉŽƌƚ ă ůĞƵƌƐ ƉĞƌĨŽƌŵĂŶĐĞƐ͕ ŽŶƚ ĐŽŵƉůĠƚĠ ůĞƐ ĂƉƉƌĞŶƚŝƐƐĂŐĞƐ͊ WĞƌŵŝƐ'ă>ŝďƌĂŵŽŶƚ͗ϭϬĂŶƐĚĞĐŽůůĂďŽƌĂƚŝŽŶĂǀĞĐůĂ WƌŽǀŝŶĐĞĚĞ>ƵdžĞŵďŽƵƌŐĞƚůĞ ĨŽƌŵĂƚĞƵƌZĂƉŚĂģů'ƵŝƐƐĂƌƚ >ŝďƌĂŵŽŶƚ ϭϬƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐͬƐĞƐƐŝŽŶ ğƐϮϬϬϳ͕ůĂ&:͕ĂǀĞĐůĞƐŽƵƚŝĞŶĚĞůĂƉƌŽǀŝŶĐĞĚĞ>ƵdžĞŵďŽƵƌŐ͕  ĚĠĐŝĚĞĚĞŵĞƚƚƌĞĞŶƉůĂĐĞƵŶĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶƉĞƌŵĞƚƚĂŶƚĂƵ ƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚĚĞƐĞƉƌĠƉĂƌĞƌĚĞůĂŵĂŶŝğƌĞůĂƉůƵƐĞĨĨŝĐĂĐĞăů͛Ğ džĂŵĞŶ ƉƌĂƚŝƋƵĞƉŽƵƌů͛ŽďƚĞŶƚŝŽŶĚƵƉĞƌŵŝƐ'͕ƉĞƌŵŝƐŽďůŝŐĂƚŽŝƌĞƉŽƵƌ ƚŽƵƐĐŽŶĚƵĐƚĞƵƌƐŶĠƐĂƉƌğƐůĞϯϬͬεͬϭεΘϮ͘ ĞƉƵŝƐ ϭϬ ĂŶƐ͕ ƉůƵƐ ĚĞ ϯϬϬ ũĞƵŶĞƐ ŚĂďŝƚĂŶƚ ůĂ ƉƌŽǀŝŶĐĞ ĚĞ >ƵdžĞŵďŽƵƌŐ ŽŶƚ ŽďƚĞŶƵ ůĞ ƉĞƌŵŝƐ '͘ ĞƚƚĞ ĐŽůůĂďŽƌĂƚŝŽŶ Ŷ͛ĂƵƌĂŝƚ ƐĂŶƐĚŽƵƚĞƉĂƐǀƵůĞũŽƵƌƐĂŶƐů͛ĂŝĚĞĞƚů͛ŝŶǀĞƐƚŝƐƐĞŵĞŶƚĚĞZĂƉŚĂģů 'ƵŝƐƐĂƌƚ͕ŶŽƚƌĞũĞƵŶĞĨŽƌŵĂƚĞƵƌĚLJŶĂŵŝƋƵĞƋƵŝŶŽƵƐĂĐĐŽŵƉĂŐŶĞ ĚĞƉƵŝƐ ůĞ ĚĠďƵƚ͘ EŽƵƐ ƉŽƵǀŽŶƐ ĞŶ ġƚƌĞ ĨŝĞƌƐ͕ ĐĂƌ ůĞƐ ũĞƵŶĞƐ ƋƵŝ ƐƵŝǀĞŶƚ ůĂ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶ ĚĞ >ŝďƌĂŵŽŶƚ ŽďƚŝĞŶŶĞŶƚ Ě͛ĞdžĐĞůůĞŶƚƐ ƌĠƐƵůƚĂƚƐĂǀĞĐƉĂƐŵŽŝŶƐĚĞερйĚĞƌĠƵƐƐŝƚĞ͘ƌĂǀŽăƚŽƵƐ͊ ƵƚƌĞƐůŝĞƵdžĚĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶ͗ŝŶĞLJ͕tĂƌĞŵŵĞ͕ƚŚ͕EŝǀĞůůĞƐ WĂƌĂŐĞƉƌĠǀĞŶƚŝĨ͕ĐƵƌĂƚŝĨĞƚďŽŝƚĞƌŝĞƐĚĞďŽǀŝŶƐ ĂůŚĞŵ͕ŝŶĞLJ ϭςƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ >Ğ ƉĂƌĂŐĞ ĐŽŶƐƚŝƚƵĞ ůĂ ϭğƌĞ ĠƚĂƉĞ Ě͛ŝĚĞŶƚŝĨŝĐĂƚŝŽŶ ĚĞƐ ĐĂƵƐĞƐ ĚĞƐ ďŽŝƚĞƌŝ ĞƐ ĐŚĞnj ůĞƐ ďŽǀŝŶƐ͘ WŽƵƌ ġƚƌĞ ƉůĞŝŶĞŵĞŶƚ ĞĨĨŝĐĂĐĞ͕ ŝů ĚĞŵĂŶĚĞ ă ġƚƌĞ ƌĠĂůŝƐĠ ƐƵĨĨŝƐĂŵŵĞŶƚ ƚƀƚ Ğƚ ĞŶ ƌĞƐƉĞĐƚĂŶƚ ƵŶĞ ŵĠƚŚŽĚŽůŽŐŝĞ͘ >Ă ĨŽƌŵĂƚŝŽŶ ŽƌŐĂŶŝƐĠĞ ƉĂƌ ůĂ &: ă ŝŶĞLJ Ğƚ ă ĂůŚĞŵ Ă ƉŽƵƌ Žď ũĞĐƚŝĨ ƉƌŝŶĐŝƉĂů ů͛ĂĐƋƵŝƐŝƚŝŽŶ ĚĞƐ ĐŽŵƉĠƚĞŶĐĞƐ ĂĨŝŶ Ě͛ġƚƌĞ ĂƵƚŽŶŽŵĞ ĚĂŶƐ ůĞ ƉĂƌĂŐĞ ĚĞ ƐĞƐ Ă ŶŝŵĂƵdž ĞŶ ƚŽƵƚĞ ƐĠĐƵƌŝƚĠ͘ hŶĞ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶ ƚŚĠŽƌŝƋƵĞ ĚĞ ďĂƐĞ ƐƵŝǀŝĞ ĚĞ ϮϬŚ ĚĞ ƉƌĂƚŝƋƵĞ ƐƵƌ ƉĂƚ ƚĞƐ ŵŽƌƚĞƐ Ğƚ ƐƵƌ ĂŶŝŵĂƵdžǀŝǀĂŶƚƐƉĞƌŵĞƚĂƵdžĂƉƉƌĞŶĂŶƚƐĚĞŵĂŝƚƌŝƐĞƌůĞƐŐĞƐƚĞƐƚĞĐŚŶŝƋƵĞƐ ͘ ŐƌŝĐƵůƚƵƌĞĚĞĐŽŶƐĞƌǀĂƚŝŽŶ 'ĞŵďůŽƵdžĞƚĞŶǀŝƌŽŶƐ ϭΘƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ ZĞŵƉůĂĐĞƌ ůĞƐ ŝŶƚƌĂŶƚƐ ƉĂƌ ĚĞ ůĂ ĐŽŶŶĂŝƐƐĂŶĐĞ͕ ŽďƐĞƌǀĞƌ͕ ƚĞƐƚĞƌ͕ ƐĞ ƌĞŵĞƚ ƚƌĞ ĞŶ ƋƵĞƐƚŝŽŶ Ğƚ ƉĂƌƚĂŐĞƌ ƐĞƐ ĞdžƉĠƌŝĞŶĐĞƐ ƐŽŶƚ ůĞƐ ƉŽŝŶƚƐ ĨŽƌƚƐ ĚĞ ĐĞƚƚĞ ĨŽƌŵĂƚ ŝŽŶ ƋƵŝ ŶĞƉƌŽƉŽƐĞƉĂƐĚĞƌĞĐĞƚƚĞŵĂŐŝƋƵĞŵĂŝƐƉůƵƚƀƚƵŶĞƌĠĨůĞdžŝŽŶĂŐƌŽŶŽŵŝƋƵĞĞƚ ĚĞ ŶŽƵǀĞĂƵdž ƌĞƉğƌĞƐ ƉŽƵƌ ĐĞƵdž ƋƵŝ ǀĞƵůĞŶƚ ĨĂŝƌĞ ůĞƵƌƐ ƉƌĞŵŝĞƌƐ ƉĂƐ ĚĂŶƐ ĐĞ ƚLJƉ Ğ Ě͛ĂŐƌŝĐƵůƚƵƌĞŝŶŶŽǀĂŶƚĞ͘ĞƐĐŽƵƌƐƚŚĠŽƌŝƋƵĞƐĞƚĚĞƐǀŝƐŝƚĞƐĚĞƚĞƌƌĂŝŶƐ ͛ĂůƚĞƌŶĞŶƚ ƉŽƵƌƋƵĞĐŚĂĐƵŶƉƵŝƐƐĞƐĞĨĂŝƌĞƐĂƉƌŽƉƌĞŽƉŝŶŝŽŶĚĞƐƚĞĐŚŶŝƋƵĞƐĐƵůƚƵƌĂůĞ ƐƋƵ͛ŝů ƐŽƵŚĂŝƚĞ ŵĞƚƚƌĞ ĞŶ ƉůĂĐĞ͘ Ƶ ĨŝŶĂů͕ ů͛ĂŐƌŝĐƵůƚĞƵƌ LJ ŐĂŐŶĞ ĞŶ ƚĞŵƉƐ͕ ĠĐŽŶŽŵŝƋƵĞŵĞŶƚĞƚƐŽŶĐĂƉŝƚĂůƐŽůĞƐƚƉƌĠƐĞƌǀĠ͘hŶĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶŽƌŐĂŶŝƐĠĞƉ ŽƵƌůĂ ϮĞĂŶŶĠĞĐŽŶƐĠĐƵƚŝǀĞĞƚƋƵŝƌĞŵƉŽƌƚĞĞŶĐŽƌĞƵŶĞĨŽŝƐƵŶŐƌĂŶĚƐƵĐĐğƐ͘ DĂƌĂŝĐŚĂŐĞ ďŝŽůŽŐŝƋƵĞ 'ĞŵďůŽƵdž ϮϮƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ ĠĐŽƵǀƌŝƌůĞŵĂƌĐŚĠăƚĞƌŵĞƉŽƵƌƐĞ ƐĠĐƵƌŝƐĞƌĨĂĐĞăůĂ ǀŽůĂƚŝůŝƚĠĚĞƐƉƌŝdž 'ĞŵďůŽƵdž ϭϯƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ ͊ ŶũŽŝŶƚ;ĞͿĂŐƌŝĐŽůĞ͕ƐĂůĂƌŝĠ;ĞͿĂŐƌŝĐŽůĞ͘ ͻsŽƵƐƐŽƵŚĂŝƚĞnjǀŽƵƐƉƌŽƉŽƐĞƌƵŶƚŚğŵĞĚĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶ͍ ŽŶƚĂĐƚĞnjŶŽƵƐ͗ϬΘϭͬςϮϳκκϭŽƵ:ƵůŝĞ͘>ĞďƌƵŶΛĨũĂ͘ďĞ Ŷ͛ĞƐƚƉƌĠǀƵĞ͕ǀŽ ƵƐƉŽƵǀĞnjĨĂŝƌĞů͛ŝŶƐĐƌŝ ƉƚŝŽŶƉŽƵƌġƚƌĞƐƵƌƵŶĞ ůŝƐƚĞĚ͛ĂƚƚĞŶƚĞ͘ ƉƌŽƉŽƐĞƌƵŶƚŚğŵĞĚĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶ͍ ŽŶƚĂĐƚĞnjŶŽƵƐ͗ϬΘϭͬςϮϳκκϭŽƵ:ƵůŝĞ͘>ĞďƌƵŶΛĨũĂ͘ďĞ ͻsŽƵƐƐŽƵŚĂŝƚĞnj dĞĐŚŶŝƋƵĞƐĚĞŵĂĕŽŶŶĞƌŝĞ DŽŶƐ ϭϬƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ ĂƐĞƐĚ͛ŝŶĨŽƌŵĂƚŝƋƵĞƐƉŽƵƌŐĠƌĞƌ ůĂĨĞƌŵĞ ŚŝŵĂLJ͕dŝŶƚŝŐŶLJ ϮϬƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ dĞĐŚŶŝƋƵĞƐĚĞƐŽƵĚĂŐĞ ^ŽŝŐŶŝĞƐ͕tĂƌĞŵŵĞ ϭϳƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ /ŶŝƚŝĂƚŝŽŶĞƚƉĞƌĨĞĐƚŝŽŶŶĞŵĞŶƚă ů͛ŝŶƐĠŵŝŶĂƚŝŽŶĂ ƌƚŝĨŝĐŝĞůůĞ ďŽǀŝŶĞ ĂƐƐĞͲŽĚĞƵdž͕^ƵƌŝĐĞĞƚŝŶĞLJ ϮϯƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ >ĞƐ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶƐ ƌĞůĂƚŝǀĞƐ ă ů͛ŝŶƐĠŵŝŶĂƚŝŽŶ ĂƌƚŝĨŝĐŝĞůůĞ ďŽǀŝŶĞ ƌĞŶĐŽŶƚƌĞŶƚ ƵŶ ǀŝĨ ƐƵĐĐğƐ͘ ĞƚƚĞ ĂŶŶĠĞ͕ ƚƌŽŝƐ ŵŽĚƵůĞƐ ŽŶƚ ĠƚĠ ŽƌŐĂŶŝƐĠƐ ƉĂƌ ůĂ &:͘ ĞƐ ƐĠĂŶĐĞƐ ƉĞƌŵĞƚƚĂŶƚ ů͛ĂĐƋƵŝƐŝƚŝŽŶ ĚĞƐ ŶŽƚŝŽŶƐ ƚŚĠŽƌŝƋƵĞƐ ŝŶĐŽŶƚŽƵƌŶĂďůĞƐ ƉƌĠĐğĚĞŶƚ ƵŶĞ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶ ƉƌĂƚŝƋƵĞƐƵƌĚĞƐĂŶŝŵĂƵdž͘ sĂůŽƌŝƐĂƚŝŽŶĚƵůĂŝƚĞŶŐůĂĐĞ >ĂƵƌĞŶƚD&&͕&ŽƌŵĂƚĞƵƌdĞĐŚŶŝĐŝĞŶͲĨƌŽŵĂŐĞƌ ĂƵWƀůĞ&ƌŽŵĂŐĞƌW^ ŝŶĞLJĞƚƚŚ ϮκƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ >ĞĐŽƵƌƐĚ͛ŝŶŝƚŝĂƚŝŽŶĚĞůĂǀĂůŽƌŝƐĂƚŝŽŶĚĞůĂŝƚĞŶĐƌğŵĞŐůĂĐĠĞĞƐƚĚŽŶŶĠĞ ŶĚĞƵdžũŽƵƌƐĐŽŵďŝŶĂŶƚƚŚĠŽƌŝĞĞƚ ƉƌĂƚŝƋƵĞĂƵWƀůĞĨƌŽŵĂŐĞƌW^;WƀůĞ ƚĞĐŚŶŽůŽŐŝƋƵĞŝǀĞƌƐŝĨĞƌŵͿ͘ ͛ĞƐƚ ƵŶĐŽƵƌƐĂĐĐĠůĠƌĠŽƶƐŽŶƚĠǀŽƋƵĠƐ ůĞƐ ŝŶŐƌĠĚŝĞŶƚƐ͕ ůĞƐ ĐĂůĐƵůƐ ĚĞ ŵŝdž͕ ůĂ ƌĠĂůŝƐĂƚŝŽŶ ĚĞƐ ŵŝdž Ğƚ ůĞƵƌ ƚƵƌďŝŶĂ ŐĞ͘ >ĞƐ ƐŽƌďĞƚƐ ƐŽŶƚ ĠŐĂůĞŵĞŶƚ ĂďŽƌĚĠƐĐĂƌŝůƐ͛ĂŐŝƚĚĞƌĞŶƚĂďŝůŝƐĞƌůĞŵĂƚĠƌŝĞůĂƵŵĂdžŝŵƵŵ͘ ĞĐŽƵƌƐŶĞĚŽ ŶŶĞƉĂƐĚĞƌĞĐĞƚƚĞƐƚŽƵƚĞƐĨĂŝƚĞƐ ŵĂŝƐ ŽƵǀƌĞ ƉĂƐ ŵĂů ĚĞ ƉĞƌƐƉĞĐƚŝǀĞƐ ĂĨŝŶ ƋƵĞ ĐŚĂĐƵŶ ŵĞƚƚĞ ĂƵ ƉŽŝŶƚ ůĂ ƌĞĐĞƚƚĞ ƋƵŝ ůƵŝ ĐŽƌƌĞƐƉŽŶĚ͘ ŽŶ ŶŽŵďƌĞĚĞƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐƐĞƐŽŶƚĚŝǀĞƌƐŝĨŝĠƐƐƵŝƚĞĂƵdžĐŽƵƌƐ͘ ŶŐĠŶĠƌĂů͕ŝů LJĂϯĨŽƌŵĂƚŝŽŶƐƉĂƌĂŶ͘ ŝŽŵĠƚŚĂŶŝƐĂƚŝŽŶĚĞƐƐŽƵƐƉƌŽĚƵŝƚƐ ĂŐƌŝĐŽůĞƐ 'ĞŵďůŽƵdž ϭϳƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ sŽŝƌĂƌƚŝĐůĞĚĞĐĞWůĞŝŶŚĂŵƉ sĂůŽƌŝƐĂƚŝŽŶĚƵůĂŝƚĞŶĨƌŽŵĂŐĞ >ĂƵƌĞŶƚD&&͕&ŽƌŵĂƚĞƵƌdĞĐŚŶŝĐŝĞŶͲĨƌŽŵĂŐĞƌĂƵWƀůĞ&ƌŽŵĂŐĞƌW^ ŝŶĞLJ͕ƚŚĞƚŝůƐƚĂŝŶ ςϬƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ >Ă ĨŽƌŵĂƚŝŽŶ Ɛ͛ĂĚƌĞƐƐĞ ĂƵdž ƉƌŽĚƵĐƚĞƵƌƐ ĚĞƐ ƉƌŽǀŝŶĐĞƐ ĚĞ EĂŵƵƌ͕ >ŝğŐĞ Ğƚ >Ƶ džĞŵďŽƵƌŐ͘ EŽƐ ĐŽůůğŐƵĞƐĚƵZ,ĚĞƚŚƉƌĞŶĂŶƚĞŶĐŚĂƌŐĞůĞƌĂďĂŶƚĞƚůĞ,ĂŝŶĂƵƚ͘ /ůLJĂĞŶ ŐĠŶĠƌĂůϮdžϯ ĐLJĐůĞƐƉĂƌĂŶ͕ĚĞĨĠǀƌŝĞƌăũƵŝŶĞƚĚ͛ŽĐƚŽďƌĞăĚĠĐĞŵďƌĞ͘ /ůƐƐŽŶƚĚŝƐƉĞŶƐĠƐăĚĞƉĞƚŝƚƐŐƌŽƵƉĞƐ;ςăϭϬƉĞƌƐŽŶŶĞƐͿĂĨŝŶƋƵĞƚŽƵƐƉƵŝƐƐ ĞŶƚŵĂŶŝƉƵůĞƌ͗ůĂ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶĠƚĂŶƚǀƌĂŝŵĞŶƚĂdžĠĞƐƵƌůĂƉƌĂƚŝƋƵĞĞƚůĞƌĠƐƵůƚĂƚ͘ >͛ŽƌŐĂŶŝƐĂƚŝŽŶĚĞĐĞƐĐŽƵƌƐĞƐƚƵŶĞƌĠĞůůĞĐŚĂŶĐĞĐĂƌĂƵƉĂƌĂǀĂŶƚ͕ůĞƐŐĞŶƐ ĚĠƐŝƌĂŶƚ ƐĞĨŽƌŵĞƌ ĚĞǀĂŝĞŶƚ ƐĞ ƌĞŶĚƌĞ ĚĂŶƐ ĚĞƐ ĠĐŽůĞƐ ƐƉĠĐŝĂůŝƐĠĞƐ ă ů͛ĠƚƌĂŶŐĞƌ ƉŽƵƌ ƉůƵƐŝĞƵ ƌƐ ũŽƵƌƐ ĂǀĞĐ ĚĞƐ ĐŽƸƚƐĚĞ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶĂƐƐĞnjĐŽŶƐĠƋƵĞŶƚƐ͘ >ŽƌƐ ĚĞƐ ĐŽƵƌƐ ůĞƐ ƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ ŽŶƚ ů͛ŽĐĐĂƐŝŽŶ ĚĞ ĨĂďƌŝƋƵĞƌ ĚƵ ĨƌŽŵĂŐĞ ůĂĐ ƚŝƋƵĞ͕ ă ƉąƚĞ ƉƌĞƐƐĠĞ͕ăƉąƚĞŵŽůůĞ͕ăƉąƚĞƉĞƌƐŝůůĠĞ͕ŵĂĐĠƌĠƐŵĂŝƐĂƵƐƐŝůĞLJĂŽƵƌƚ͕ůĞƐů ĂŝƚƐĨĞƌŵĞŶƚĠƐ͙Ğƚ ŝůƐ ŽŶƚ ů͛ŽĐĐĂƐŝŽŶ ĚĞ ƌĞƉƌĞŶĚƌĞ ƵŶ ĨƌŽŵĂŐĞ ă ĂĨĨŝŶĞƌ ĐŚĞnj ĞƵdž ĂĨŝŶ ĚĞ ƚĞƐƚĞƌ ůĞƵƌ ĐĂǀĞ Ğƚ ĚĞ ĐŽŶƐƚĂƚĞƌůĞƐĚŝĨĨĠƌĞŶĐĞƐ ĚĞƌĠƐƵůƚĂƚ ĞŶƉĂƌƚĂŶƚĚƵŵġŵĞůĂŝƚ͕ĚĞůĂŵġŵĞĨĂ ďƌŝĐĂƚŝŽŶ͘ ŽŶ ŶŽŵďƌĞ ĚĞ ƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ ĂƵdž ĐŽƵƌƐ ƐĞ ƐŽŶƚ ĚŝǀĞƌƐŝĨŝĠƐ Ğƚ ŽŶƚ ƉĂƐƐĠ ůĞ ƉĂƐ Ě͛ŽƵǀƌŝƌ ƵŶĞ ĨƌŽŵĂŐĞƌŝĞ͘ >͛ŝŶƚĠƌġƚ ĚĞ ƚĞůƐ ĐŽƵƌƐ͕ ŽƵƚƌĞ ůĂ ƋƵĂůŝƚĠ ĚĞ ůĂ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶ͕ ĞƐƚ ƋƵĞ ĐĞůĂ ƉĞƌŵ Ğƚ ĂƵdž ĐĂŶĚŝĚĂƚƐ ƚƌĂŶƐĨŽƌŵĂƚĞƵƌƐĞƚƉƌŽĚƵĐƚĞƵƌƐĚĞƌĠŐŝŽŶƐĚŝĨĨĠƌĞŶƚĞƐĚĞŶĞƉĂƐƐĞƐĞŶƚŝƌ ƚŽƵƚƐĞƵůĨĂĐĞăůĞƵƌ ƉƌŽũĞƚ͕ ĚĞ ƉŽƵǀŽŝƌ ĞŶ ƉĂƌůĞƌ͕ ĚĞ ĐŽŵƉĂƌĞƌ ĚĞƐ ĞƐƐĂŝƐ͕ ĚĞƐ ĚĠŵĂƌĐŚĞƐ͙ ĚĞ ŶĞ Ɖ ĂƐ ƐĞ ĚĠĐŽƵƌĂŐĞƌ ĨĂĐĞ ă ƵŶ ĠĐŚĞĐ͕ ĐĂƌ ŝů Ŷ͛ĞƐƚ ƉĂƐ ĠǀŝĚĞŶƚ Ě͛ŽďƚĞŶŝƌ ĚƵ ƉƌĞŵŝĞƌ ĐŽ ƵƉ ůĞ ƌĠƐƵůƚĂƚ ŽƉƚŝŵĂůĞŶƚƌĂǀĂŝůůĂŶƚĂǀĞĐĚƵǀŝǀĂŶƚ͘ dŽƵƚĐĞůĂĚĂŶƐƵŶĞĂŵďŝĂŶĐĞĐŽŶǀŝǀŝ ĂůĞ͘ EŽƐĐŽůůğŐƵĞƐĚĞƐƉƀůĞƐŚLJŐŝğŶĞĞƚĠĐŽŶŽŵŝƋƵĞŝǀĞƌƐŝĨĞƌŵŝŶƚĞƌǀŝĞŶŶĞŶƚ ĠŐĂůĞŵĞŶƚůŽƌƐĚĞ ĐĞƐĐŽƵƐĂĨŝŶĚ͛ĂƉƉŽƌƚĞƌƵŶĞdžƉĞƌƚŝƐĞƉůƵƌŝĚŝƐĐŝƉůŝŶĂŝƌĞĂƵdžƉƌŽũĞƚƐ͘ EŽƵǀĞůůĞƐƚĞĐŚŶŽůŽŐŝĞƐƉŽƵƌƌĠĚƵŝƌĞůĞƐƋƵĂŶƚŝƚĠƐĚ͛ŝŶƚƌĂŶƚƐ ĞƚůĞƵƌƐŝŵƉĂĐƚƐƐƵƌů͛ĞŶǀŝƌŽŶŶĞŵĞŶƚ 'ĞŵďůŽƵdž κϬƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ ŐƌĠĠWϮĞƚWϯ KƉƚŝŵŝƐĂƚŝŽŶĚĞƐƚƌĂŝƚĞŵĞŶƚƐƉŚLJƚŽƐĂŶŝƚĂŝƌĞƐ ƉĂƌůĂƉƵůǀĠƌŝƐĂƚŝŽŶďĂƐͲǀŽůƵŵĞ 'ĞŵďůŽƵdž ϮϮƉĂƌƚŝĐŝƉĂŶƚƐ ŐƌĠĠWϮĞƚWϯ WĂƐĚĞƌĠƉŝƚƉŽƵƌů͛ĠƋƵŝƉĞĞŶĐŚ ĂƌŐĞĚĞůĂĨŽƌŵĂƚ ŝŽŶăůĂ&:͘ >͛ĂŶŶĠĞϮϬϭςƐ͛ĞƐƚĂĐŚĞǀĠĞƐƵƌƵŶĞƉĂŶŽƉůŝĞĚĞĐŽƵƌƐĚĞƉĞƌĨĞĐƚ ŝŽŶŶĞŵĞŶƚ͕ĚŝƚƐĐŽƵƌƐ͘KƵǀĞƌƚƐăƚŽƵƐůĞƐ ĂŐƌŝĐƵůƚĞƵƌƐĞƚăƚŽƵƐĐĞƵdžƋƵŝŽŶƚƵŶƉƌŽũĞƚĂŐƌŝĐŽůĞŽƵĚĞĚŝ ǀĞƌƐŝĨŝĐĂƚŝŽŶ͕ĐĞƐĨŽƌŵĂƚŝŽŶƐ ǀŝƐĞŶƚů͛ĂĐƋƵŝƐŝƚŝŽŶĚĞŶŽƵǀĞůůĞƐ ĐŽŵƉĠƚĞŶĐĞƐƚ ĞĐŚŶŝƋƵĞƐĞƚͬŽƵŵĂŶĂŐĠƌŝĂůĞƐ ĚĂŶƐƵŶĞƐƉƌŝƚĚ͛ŽƵǀĞƌƚƵƌĞ͕Ě͛ŝŶŶŽǀĂƚŝŽŶĞƚĚĞĚƵƌĂďŝůŝƚĠ͘ >Ă&:Ɛ͛ĞƐƚĞĨĨŽƌĐĠĞăƉƌŽƉŽƐĞƌƵŶĐĂƚĂůŽŐƵĞĚĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶƐĐŽŵ ƉůĞƚĞƚƌĠƉŽŶĚĂŶƚĂƵdžďĞƐŽŝŶƐĚŝǀĞƌƐŝĨŝĠƐĚƵŵŽŶĚĞĂŐƌŝĐŽůĞ͘Ƶ ƚŽƚĂů͕ƵŶĞǀŝŶŐƚĂŝŶĞĚĞƚŚğŵĞƐĚĞ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶƐƌĠƉĂƌ ƚŝƐĚĂŶƐƚŽƵƚĞůĂtĂůůŽŶŝ Ğ͗ĚŝǀĞƌƐŝĨŝĐĂƚŝŽŶĞŶ ĨƌŽŵĂŐĞƌŝĞ͕ĚĠĐŽƵǀĞƌƚĞ ĚĞƐŵĂƌĐŚĠăƚĞƌŵĞƐ͕ ĨŽƌŵĂƚŝŽŶ ƐǀĂůĂďůĞƐ ƉŽƵƌůĞƌĞŶŽƵǀĞůůĞŵĞŶƚĚĞůĂ ƉŚLJƚŽůŝĐĞŶĐĞ͕ƉĞƌŵŝƐ' ͘͘͘EŽƵƐǀŽƵƐůĂŝƐƐŽŶƐůĞƐĚĠĐŽƵǀƌŝƌĐŝͲĚ ĞƐƐŽƵƐ͙ ĞƐŽŝŶĚ͛ƵŶĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶ͍/ůŶΖ LJĂƉĂƐĚΖąŐĞƉŽƵƌƐĞĨŽƌŵĞƌ͊ >ĞƐĨŽƌŵĂƚŝŽŶƐƉƌŽƉŽƐ ĠĞƐƉĂƌůĞĐĞŶƚƌĞĚĞĨŽ ƌŵĂƚŝŽŶĚĞůĂ&:Ɛ ŽŶƚŽƵǀĞƌƚĞƐădKh^͕ƋƵĞůƋƵĞƐŽŝƚƐŽŶąŐĞƉŽƵƌƉĞƵƋƵĞǀŽƵƐƐŽ LJĞnjĂŐƌŝĐƵůƚĞƵƌ;ƚƌŝĐĞͿ͕ĂŝĚĂŶƚ;ĞͿĂŐƌŝĐŽůĞ͕ĐŽ Ŷ ͻsŽƵƐƐŽƵŚĂŝƚĞnjġƚƌĞĂƵĐŽƵƌĂŶƚĚĞŶŽƐĨŽƌŵĂƚŝŽŶƐ͍ ͻsŽƵƐƐŽƵŚĂ ŝƚĞnjǀŽƵƐŝŶƐĐƌŝƌĞăƵŶĞĨŽƌŵĂƚŝŽŶ͍ ŽŶƐƵůƚĞnjƌĠŐƵůŝğ ƌĞŵĞŶƚůĞWůĞŝŶŚĂŵƉĞƚ ů͛ĂŐĞŶĚĂĚĞŶŽƚƌĞƐŝƚ ĞǁĞďǁǁǁ͘ĨũĂ͘ďĞхŐĞŶĚĂх&ŽƌŵĂƚŝŽŶ /ŶƐĐƌŝƉƚŝŽŶĞŶůŝŐŶĞǁǁǁ͘ĨũĂ͘ď Ğх&ŽƌŵĂƚŝŽŶхŽƵƌƐ hŶĞůŝƐƚĞĚĞƚŚğŵĞĞƐƚĚŝƐƉŽŶŝďůĞ ƐƵƌŶŽƚƌĞƐŝƚĞǁĞď͘^ŝĂƵĐƵŶĞ ĚĂƚĞ ^ĞĨŽƌŵĞƌĂǀĞĐůĂ&:ĂƵdžκĐŽŝŶƐĚĞůĂtĂůůŽŶŝĞ͊

3. 04 15 décembre 2016 Zoom sur deux sections locales dynamiques ! Finale CMJ Nationale BBB en octobre La saison 2016 des Concours de Meilleur Juge en race BBB s’est clô- turée avec la Finale Nationale le 2 octobre dernier. L’évènement a été organisé dans les nouvelles installa- tions de Monsieur Bernard Haufroid et de Anne, éleveurs passionnés de Blanc Bleu Belge à Tohogne. A cette occasion, Bernard et les jeunes de la section Nord-Lux ont préparé une partie des plus beaux spécimens du troupeau du Sartay. La FJA tient à féliciter et remercier les éleveurs pour la qualité des lots présentés autant en vaches qu’en génisses. Mais plus qu’un concours, cette manifestation est s ur- tout l’occasion pour les jeunes ruraux et les agriculteurs de se retrouver autour d’un bon verre. Le podium de cette finale se compose d’Alice Collignon, suivie d’Audrey et de Pierre Hubert. Bravo à eux! Un public diversifié pour la formation biométhanisation Pierre D’H ulst La formation dédiée à la découverte de la biométhanisation des sous-pro- duits agricoles qui s’est terminée lun- di dernier a rencontré un franc suc- cès  ! Satisfaction supplémentaire  : elle a attiré un public diversifié, avec des participants venus chercher des éléments très concrets avant de lan- cer leur projet de création d’unité, et d’autres venus se familiariser avec des techniques qui représentent une op- portunité de diversification à moyen ou plus long terme. Outre les cours magistraux, la visite d’une unité de biométhanisation était également programmée. Les élèves se sont donc retrouvés à Wanfercée- Baulet afin de découvrir « Cinergie », une unité de grande taille qui a débu- té ses activités en 2012 et qui permet notamment de chauffer une ving- taine de privés ainsi que l’école et les bâtiments communaux de Fleurus. Une visite très instructive qui a per- mis aux « élèves » de poser une mul- titude de questions, et qui nous a éga- lement permis de constater la diver- sité des motivations des participants à cette formation. « Je me suis inscrit pour des raisons très concrètes puisque la construc- tion de mon unité devrait débuter en mars prochain », explique Daniel Coulonval. « Le but pour moi est de prendre connaissance des erreurs à ne pas commettre. Je compte donc sur cette for- mation pour obtenir de nombreuses informa- tions pratiques en matière de suivi de dossier, de bonnes pratiques à adopter, ... Pourquoi je me tourne vers la biométhanisation ? Parce qu’elle va me permettre de valoriser mes ef- fluents d’élevage tout en m’offrant une diver- sification au niveau énergétique ». Avec deux autres étudiants de la Haute Ecole de Ciney, Eric Bernardello est quant à lui occupé à mettre en place « Valori’Krok ». Le but : valoriser les pulpes de pommes issues du pressage en matière sèche prête à l’emploi pour des produits de boulangerie/pâtisserie, sous forme de farine. Le procédé de fabrica- tion de cette farine est au point, et l’activité devrait démarrer en septembre 2017. Afin d’explorer toutes les pistes, Eric parti- cipe à la formation. « Je suis présent à titre purement informatif. J’aimerais avoir une idée plus précise sur l’éventuelle plus-value qu’apporterait la biométhanisation à notre projet », explique-il. « À ce titre, je suis très heureux car j’apprends beaucoup de choses. Tous les grands principes y sont abordés, tout en insistant sur l’importance des partena- riats et de l’implication citoyenne », termine ce jeune porteur de projet qui pourrait éga- lement proposer à l’avenir ses excédents de pulpes de pommes à une unité de biométha- nisation. Tous deux installés à Rendeux, Bertrand Desert et Maxime Boutreloux voient quant à eux la biométhanisation comme une possi- bilité de diversification à long terme. « Voilà pourquoi nous sommes présents à cette for- mation. Mais si cela devait se concrétiser, ce ne serait pas avant 5 ou 10 ans. Ces cours re- présentent en tout cas une belle occasion de s’informer sur le sujet. Nous ne connaissions rien à la thématique au moment de nous ins- crire, et nous sommes très satisfaits des infor- mations que nous avons récoltées ». Bref, une belle réussite qui illustre à mer- veille la vision de la FJA en termes de forma- tion, qui désire avant tout former et infor- mer tout en favorisant les mises en œuvre concrètes et en suscitant la curiosité par rapport à toute une série de sujets et de pra- tiques agricoles. Découverte de la biométhanisation des sous-produits agri- coles, une formation organisée en collaboration avec Valbiom et Energie & Développement Local Mais aussi ... FJA, partenaire de Miimosa... La FJA est partenaire de la première plate- forme de financement participatif dédié à l’agriculture et à l’alimentation : Miimosa. Comment la plateforme fonctionne-t-elle ? Miimosa effectue une sélection des projets en fonction notamment de la localisation. Par la suite, le grand public est appelé à financer ces projets sous forme de dons, bien que des contreparties en nature soient prévues. Pour en savoir plus, consultez le site www. miimosa.be. La FJA participe à une journée d’information et de formation à la Haute Ecole de la Province de Namur Le 24 novembre dernier, une centaine de personnes a participé activement à une jour- née organisée par le Bac en agronomie dont le thème était : « S’installer en agriculture : Un défi ? Des réponses ! » La FJA est intervenue à cette journée en abordant l’installation en agriculture : pré- sentation du parcours d’installation et des aides ponctuelles et analyse des constats et des causes de difficultés d’installation. Assemblée présente à la conférence organisée par la Haute Ecole de la Province de Namur (section agronomie-Ciney) La FJA est partenaire à l’organisation d’une conférence : Sommet International Youth Ag-Summit 2017 Bayer Crop Science organise une confé- rence mondiale en octobre prochain à Bruxelles dont l’objectif principal est la ren- contre entre 100 jeunes leaders  dans le do- maine de l’agriculture. L’idée est d’engager un dialogue ouvert autour de l’un des plus grands défis mondiaux : Comment résoudre la problématique de la sécurité alimentaire? Intéressé ? Nous recherchons 3 jeunes volontaires de 18 à 25 ans s’exprimant aisément en anglais. Pour participer, il faut rédiger une note repre- nant l’opinion sur le sujet de la sécurité ali- mentaire et il faut l’envoyer avant le 13 janvier Des renseignements supplémentaires peuvent être obtenus en consultant le site web : http://youthagsummint.com La saint Eloi fêtée par les agriculteurs ce 3 décembre ! La plupart des troupeaux sont à l’étable, la saison hivernale commence à pointer le bout de son nez, il est temps de se détendre un peu. Quoi de mieux que de se retrouver autour d’un bon repas et d’un verre pour célébrer le saint patron des agriculteurs. Celui-ci a été organisé par la FJA Nord-Lux et il a rencontré un réel succès : cette soirée fut encore une belle réussite, riche en rencontre et en émo- tions. Merci à l’ensemble de nos membres pour son implication dans l’animation rurale de nos campagnes ! Les membres de la section locale Nord-Luxembourg 1 er prix Alice Collignon ; 2 e prix Audrey Hubert ; 3 e prix Pierre Hubert Baby-foot organisé par les membres de la section de Comines Section locale de Comines Par Anthony Debailleul, Président de la section de Comines Pour notre traditionnel gymkhana, nous avons décidé d’innover en organisant éga- lement un tournoi de baby-foot à taille hu- maine. Mais pas question d’aller le louer ! On a décidé de le fabriquer par nous-mêmes, en version agricole. Remplacez les côtés par des ballots de paille, les barres par des sangles et attachez les joueurs au moyen de ... harnais de vaches, et le tour est joué ! En plus de permettre aux jeunes et aux moins jeunes de s’affronter lors de matchs, cette activité a également permis d’attirer à notre gymkhana de nombreuses personnes extérieures au monde agricole ! Section locale Nord-Lux Par Julie Borsus, secrétaire de la section Nord-Lux 05 15 décembre 2016 Quelques rappels concernant la FORMATION PHYTOLICENCE La phytolicence est obligatoire pour tout utilisateur professionnel, dis- tributeur ou conseiller de produits phytopharmaceutiques depuis le 25 novembre 2015. La FJA reçoit de nom- breux appels concernant des ques- tions sur l’obtention de la phytoli- cence ou son renouvellement. Si vous êtes dans le cas, voici quelques infor- mations utiles. Vous avez besoin d’une phytolicence ? Vous avez un diplôme/certificat qui donne accès à la phytolicence - Ce diplôme a moins de 6 ans  => ok - Ce diplôme a plus de 6 ans  => vous devez participer à des acti- vités de formation continue dont le nombre dépend du type de phytoli- cence (voir tableau) => ou vous passez directement l’examen - Vous n’avez pas de diplôme/certifi- cat qui donne accès à la phytolicence => Vous devez participer et réus- sir une formation de base dont le nombre d’heures dépend du type de phytolicence (voir tableau) => A défaut, vous pouvez également passer directement l’examen Vous avez une phytolicence mais vous devez la renouveler ? Une phytolicence ne dure pas éter- nellement. En général elle ne dure que 6 ans. Avant sa date de fin de validité, celle-ci doit être renouvelée via la par- ticipation à des activités de formation continue dont le nombre dépend du type de phytolicence (voir tableau). Ces formations peuvent être suivies sur toute la durée de validité de votre phytolicence. Pour chaque activité à laquelle vous vous serez inscrit, vous devrez signer en début et fin d’activité. Vos informations seront transmises à la région wallonne et au SPF Santé publique qui se chargeront de vous transmettre la phytolicence renouve- lée. Résumé : Autres questions ? Q ? De quel type de phytolicence ai- je besoin ? P1  : Assistant d’un utilisateur de produits professionnels agissant sous l’autorité d’un P2 ou P3. Il s’agit par exemple des ouvriers agricoles ou hor- ticoles. P2 : Utilisateur de produits professionnels. Il s’agit de la plupart des agriculteurs et horticul- teurs ainsi que les entrepreneurs agricoles qui ne facturent que leurs services. Celle-ci permet également d’effectuer les traitements chez une tierce personne. P3 : distributeur /conseillé de produits pro- fessionnels. Vent, conseille et informe les utili- sateurs. Q ? Comment savoir si mon diplôme donne accès à la phytolicence ? Une liste a été établie, vérifiez votre diplôme auprès du Comité régional PHYTO. Q ? Comment faire sa demande de phyto- licence ? Une fois les conditions remplies, faites votre demande pour l’obtention d’une phytolicence au SPF Santé publique sur le site PHYTOWEB ou par formulaire papier. Q ? Combien de temps reste valable ma phytolicence ? Cela dépendra de la date à laquelle vous avez fait votre demande de phytolicence : Demande effectuée avant le 01/09/2014 => validité de 7 ans Demande effectuée entre le 01/09/2014 et le 28/03/2015 => validité de 6 ans Demande effectuée entre le 01/03/2015 et le 25/11/2015 => validité de 5 ans Demande effectuée après le 25/11/2015 => validité de 6 ans Q ? Quand, comment et où se passent les examens ? Les dates et lieux d’examen sont régulière- ment proposés sur le site du Comité régional PHYTO. L’examen se présente sous la forme d’un QCM. Le seuil de réussite est fixé à 70 %. En cas d’échec, le candidat se trouvera dans l’obli- gation de suivre une formation. Afin de se préparer à l’évaluation, Il est vive- ment conseillé de consulter les exemples de questions pour la phytolicence P1, P2 et NP sur le site (P3 en attente). http://environnement. wallonie.be/pesticides Plus d’infos : SPF Santé publique, Sécurité de la Chaine alimentaire et Environnement Service Produits Phytopharmaceutiques et Engrais Eurostation II, Place Victor Horta 40/10 1060 Bruxelles http://fytoweb.be/fr Tél: +32 (0)2 524 97 97 (call center SPF) E-mail: phytoweb@sante.belgique.be Comité régional PHYTO Université catholique de Louvain Croix du Sud 2, L7.05.03 1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) http://www.crphyto.be Tel. +32(0)10 47 37 54 Email : crphyto@uclouvain.be Planning des élections FJA 2016-2017 VENDREDI 16 DECEMBRE FJA SENEFFE  : Elections du Comité de Section Locale à 20h au Café Le Malcolm, Place Emile Delalieux 29, à 1400 Nivelles. FJA BASSE-HESBAYE : Elections du Comité de Section Locale à 20h à la Campagnarde, Grand Route 482, à 4347 Fexhe-le-Haut- Clocher. FJA BASTOGN E  : Elections du Comité de Section Locale à 20h. VENDREDI 23 DECEMBRE FJA WAREMME  : Elections du Comité de Section Locale à 20h à la Campagnarde, Grand Route 482, à 4347 Fexhe-le-Haut- Clocher. FJA SUD-LUXEMBOURG  : Elections du Comité de Section Locale à 20h à la Salle d’Habergy, Rue Saint-Roch 2 à 6780 Messancy. VENDREDI 6 JANVIER FJA BLEGNY : Elections du Comité de Section Locale à 20h au Vî Blegny, rue Entre-deux- Villes 9 à 4670 Blegny. FJA CENTRE-ARDENNE : Elections du Comité de Section Locale à 20h. VENDREDI 13 JANVIER FJA TOURNAI 2  : Elections du Comité de Section Locale à 20h. FJA HANNUT  : Elections du Comité de Section Locale à 20h. FJA HOUFFALIZE-VIELSALM : Elections du Comité de Section Locale à 20h. FJA EGHEZEE  : Elections du Comité de Section Locale à 20h. SAMEDI 14 JANVIER FJA CONDROZ-LIEGEOIS  : Elections du Comité de Section Locale à 20h à la Salle du Foot, Rue Tige de Pair, à 459 Warzée. FJA ROCHEFORT : Elections du Comité de Section Locale à 20h. VENDREDI 20 JANVIER FJA TOURNAI 1  : Elections du Comité de Section Locale à 20h. FJA MALMEDY  : Elections du Comité de Section Locale à 20h. FJA ANDENNE  : Elections du Comité de Section Locale à 20h. SAMEDI 21 JANVIER FJA CINEY : Elections du Comité de Section Locale à 20h. VENDREDI 27 JANVIER FJA WPJ : Elections du Comité de Section Locale à 20h à la Salle Jacquet, Rue de la Vinaudrée 6 à 1370 Jodoigne-Souveraine. FJA COMINES  : Elections du Comité de Section Locale à 20h à la Salle «  Le Téléphone  », Place de l’Abbaye 1 à 7780 Warneton. FJA NORD-LUXEMBOURG  : Elections du Comité de Section Locale à 20h. FJA GEMBLOUX  : Elections du Comité de Section Locale à 20h. Type de phytolicence Formation de base Formation continue P1 16h 3 activités P2 60h 4 activités P3 120h 6 activités

4. Les Membres FJA à la rencontre du Ministre de l’Agriculture René Collin en province de Liège et de Hainaut Françoise Deliège Rencontre ministérielle dans la province de Liège Le 27 octobre, Les membres de la Province de Liège se sont mobilisés pour rencontrer le Ministre de l’Agri- culture en visite à Herve. Le président du comité provincial de la province de Liège, Damien Grenson, n’a pas manqué de l’interpeller sur les théma- tiques qui sont chères à la FJA : Le renouvellement des généra- tions en agriculture  : en Belgique, seulement 4% des chefs d’exploita- tion sont âgés de moins de 35 ans et 48 % ont plus de 55 ans. Cependant, nous constatons que ce n’est pas un problème d’envie ou de motivation si on en croit le nombre croissant de demandes de jeunes qui voudraient s’installer ! L’accès au foncier  : il est extrême- ment compliqué pour un jeune agriculteur d’avoir accès à l’outil de production que constitue la terre agricole ! Damien a poursuivi son intervention en mettant notamment en avant quelques le- viers qui pourraient être activés pour tenter d’enrayer cette situation préoccupante du manque de renouvellement des générations : Une réforme de la PAC très ambitieuse  : la FJA est favorable à l’instauration d’un système d’attribution des aides innovant qui permette d’éviter les effets pervers du découplage des aides sur le marché foncier mais aussi de mieux faire face à la volatilité des prix et aux périodes de bas prix prolongés. Une réforme du bail à ferme en faveur des jeunes agriculteurs  : la sécurité d’exploita- tion doit être garantie et un renforcement de l’attractivité des baux de longue durée doit être étudié. Le maintien de formations innovantes et répondant aux besoins du public agricole Rencontre ministérielle dans le Hainaut Un mois plus tard, le 24 novembre, le Ministre Collin est venu à la rencontre des agriculteurs à Braine-le-Comte. Thomas Wittouck, premier vice-Président FJA du Hainaut a débuté son intervention par un constat : sur 100 exploitants qui quittent la profession, seulement 20 s’installent. Force de constater que le renouvellement des géné- rations en agriculture doit être un véritable défi pour l’agriculture européenne. Comme Damien, Thomas a rappelé les prio- rités de la FJA. Ensuite, il a déploré les lenteurs et les diffi- cultés de mise en œuvre de la réglementation ADISA : les dossiers sont trop souvent refoulés et non traités ! Thomas a poursuivi son intervention en expliquant la réalité de terrain  concernant l’axe de travail formation : la mise en place de celles-ci relève d’un véritable parcours du combattant  : procédures administratives écrasantes, difficulté de trouver des forma- teurs performants, appel à projet pour les for- mations 2017 pas encore sorti, problématique du renouvellement de la phytolicence, ... 06 15 décembre 2016 FJA NIVELLES-GENAPPE Président : Alexandre DETOURNAY 1 er Vice-Président : Loïc DEWAELE Trésorier : Amélie LIMBOURG Secrétaire : Tristan BAILY Vices-Présidents syndicaux : Florient WILLOCQ, Martin D’HOOGHE, Judy PEETERS, Loïc DHEYGERE Délégués : Quentin ANTOONS, Nicolas MATZAK, Mathieu VAN HASSEL, Simon WILLOCQ, Marie- France LIBERT, Dylan DHEYGERE, Hadrien PASINETTI FJA ATH Président : Thomas PERE 1 er Vice-Président : Simon PARMENTIER Trésorier : Edouard VANKEERBERGHEN Secrétaire : Lindy ELLEGEERT Vices-Présidents syndicaux : Camille LIEPIN, Antoine BOSSUT, Damien BOISDENGHIEN, Florian ROMMELAERE Délégués : Guillaume DRUART, Sébastien BOURGOIS, Benoît DAUMERIE, Eloïse VEYS, Nordine DELCHAMBRE, Laetitia PEETERS, Julie FRISON FJA FLEURUS Président : Benjamin LITWAK 1 er Vice-Président : Mathis DELPORTE Trésorier : Julianne DELLIS Secrétaire : Alisson BARBIER Vices-Présidents syndicaux : Sophie BOUFFIOUX, François DE RIDDER, René DEMANET, David VANCOMPERNOLLE Délégués : Anthony VANCOMPERNOLLE, Thomas MURCIA, Clément DEN RUYTER, Nicolas VROMAN, Laura DURAN, Julie BARBIER, Julie BINON FJA LEUZE Président : Andy DE BACKER 1 er Vice-Président : Simon DUPIRE Trésorier : Manon VANDECNOCKE Secrétaire : Marine BAYART Vices-Présidents syndicaux : Florine VANDECNOCKE, Caroline VELGHE, Cyril DUPIRE, Aline LEGRAND Délégués : Louis DUPIRE, Quentin DUPIRE, Emilien MOREELS, Maxime FLAMENT, Ronny BLAIRVACQ, Arnaud MULLIE FJA SILLY Président : Thomas WITTOUCK 1 er Vice-Président : Mickaël VAN DEN BOSSCHE Trésorier : Stéphanie FAUVARQUE Secrétaire : Louise MISSIAEN Vices-Présidents syndicaux : Valentin DECOSTER, Guillaume DEVREESE, Quentin SERMEUS, Aude COLMANT Délégués : Emeline LECLERCQ, Pierre-Nicolas VANBIENNE, Arthur POTTIEZ, Céline DE BAERDEMAEKER, Lodewijk MISSIAEN, Simon WUIDART, Jérémy CALLEMEYN FJA BEAUMONT Président : Guillaume PINPIN 1 er Vice-Président : Lionel GREMEZ Trésorier : Emmanuel GREMEZ Secrétaire : Xavier GOBERT Vices-Présidents syndicaux : Renaud DEVIERE, Fabrice SERVAIS, Simon PREAT, Baptiste MARCQ Délégués : Clothilde WATREMEZ, Brecht VANKERKHOVEN, Corentin WATREMEZ, Adriaan VERCRUYSSE, Steve RAVIDAT, Remy LECHAT, Martin HUART FJA TNG Président : Valentin ROULIN 1 er Vice-Président : Alexandre WACKERS Trésorier : Sylvain DARDENNE Secrétaire : Chloë WALLEMME Vices-Présidents syndicaux : Albert OGIERS, Axel YPERZIELLE, Nicolas FEYERS, Justin WARNIER Délégués : Xavier WILLAME, Gabrielle PAQUET, Laura ORLANDINO, Sébastien OGIERS, Pierre HUBLET, Mathis DELBOL, Julien CENSIER FJA AUBEL Président : Adrien HERENS 1 er Vice-Président : Julien LAMBERT Trésorier : David HAUSMAN Secrétaire : Thomas CRUTZEN Vices-Présidents syndicaux : Guillaume BRAGARD, Manon ROYEN, Jonathan GAUTHY, Maxime HEYERES Délégués : Florian JACQUET, Adrien SIMONS, Gaëtan DOZOT, Quentin SIMONS, Grégoire HUYNEN, Céline HOMBLEU FJA ARDENNES LIEGEOISES Président : Simon BASTIN 1 er Vice-Président : Adrien LUXEN Trésorier : Alexandre SAMRAY Secrétaire : Justine GÖBELS Vices-Présidents syndicaux : Jérôme BREDO, François BERGUM, Alexandre ANDRE, Valentin GÖBELS Délégués : Whitney LEJEUNE, Masson LEJEUNE, Marine SPARMONT, Océane SPARMONT, Aurélien VANAUBEL, Florian HICK, Laurie BREDO FJA HENRI-CHAPELLE Président : Nicolas LABYE 1 er Vice-Président : Sébastien MEENS Trésorier : Guillaume MEENS Secrétaire : Virginie COLLARD-BOVY Vices-Présidents syndicaux : Eric DELFOSSE, Sébastien VAN WISSEN, Mathieu SCHUURMAN, Philippe MAGER Délégués : Jonathan VAN MEERBEECK, Dorian LOCHT, Maëlle LOCHT, Johan MEENS, Alain DELFOSSE, Christophe HAGELSTEIN, Lionel DIFFELS FJA RECHAIN-HERVE Président : Maxime DELHEZ 1 er Vice-Président : Pauline AHN Trésorier : Claudy FRANCK Secrétaire : Maurine DESSOUROUX Vices-Présidents syndicaux : Laura DESSOUROUX, Florian BERTRAND FJA BEAURAING Président : William STEPHENNE 1 er Vice-Président : Rémy FRANKART Trésorier : Céline RABEUX Secrétaire : Eléonore STEPHENNE Vices-Présidents syndicaux : Cyril BAUDOIN, Mathieu COLLARD, Arthur CLARENNE, Maxime BROLET Délégués : Augustin GILLET, Manon BÜCKEN, Justin CALANDE, Félix BAUDOIN, Sébastien LAMBERT, Edouard GILLET, Nicolas RABEUX FJA DINANT Président : Gauthier GRAINDORGE 1 er Vice-Président : Clément DAWAGNE Trésorier : Lucie RENARD Secrétaire : Alice DAWAGNE Vices-Présidents syndicaux : Astrid DAMANET, Arnaud SMOLDERS, Arnaud RASSCHAERT, Didier DE WALEFFE Délégués : Constance BESOMBE, Honorine CALANDE, Simon BAUDOIN, Aurélien VERHAEGEN, Elsa MORAUX, Clothilde PIETTE, Baptiste DAMANET FJA FLORENNES Président : Augustin HUYS 1 er Vice-Président : Nicolas DERENNE Trésorier : Mathilde DAXHELET Secrétaire : Céline LUST Vices-Présidents syndicaux : Martin LUST, Martin LATEUR, Clément DAXHELET, Florian GAUTHIER Délégués : Victoria BARBIAUX, Valentine PIRET, Elise GAUTHIER, Lisa K INIF, Claire SANDERS, Amandine GAUTHIER, Bénédicte VAN DEN HEEDE FJA NAMUR-SUD Président : Basile ANDRE 1 er Vice-Président : Martin DIEU Trésorier : Nicolas LEGRAND Secrétaire : Tiffany HERBIET Vices-Présidents syndicaux : Antoine JUVENT, Brieuc ROMAINVILLE, Damien CREVITS, Emile DUTILLEUX Délégués : Dimitri HERBIET, Marie BUSAR, Manon CREVITS, Pierre FURNEMONT, Pierre ANDRE, Julien CREVITS, Flore TASIAUX Nouveaux comités FJA 2017 Le ministre et ses collaborateurs ont écouté les demandes et craintes de l’assemblée et ils ont notamment répondu aux interpellations autour de la lourdeur administrative, du système ADISA, de la législation sur le bail à ferme et de la problématique de la formation. Damien et Thomas ont terminé leur inter- vention en insistant sur le fait que la FJA reste et restera mobilisée et déterminée à faire entendre la voix des jeunes agriculteurs et de celles et ceux qui voudront se lancer dans ce beau métier ! De gauche à droite: Isabelle Jaumotte, conseillère au Service d’Etudes de la FWA, Damien Grenson, Président FJA de la Province de Liège, Christine Gonay, Présidente FWA de la Province de Liège, le Ministre René Collin, Véronic Stas, Présidente UAW de la Province de Liège et Joseph Ponthier, Président de la FWA Salle bien remplie pour la rencontre à Herve Thomas Wittouck, premier vice-Président FJA du Hainaut

Vues

  • 1870 Total des vues
  • 1557 Vues du Site web
  • 313 Vues incluses

Actions

  • 0 Partages sociaux
  • 0 Aime
  • 0 N'aime pas
  • 0 Commentaires

Partagez le comptage

  • 0 Facebook
  • 0 Twitter
  • 0 LinkedIn
  • 0 Google+

Intégrations 2

  • 188 www.fja.be
  • 1 proxy.fja.be